Accueil
Bellina Bruno
La Photographie...
L'art de jouer avec la lumière...

Pour modifier l'affichage, éditez les styles des éléments correspondants (normalement la Zone "Cadre Principale").

Pour modifier les liens du menu, éditez, copiez-collez ou supprimez les éléments-liens dedans.

Pour cacher un élément sans le supprimer, utilisez sa propriété Visible.
Pour "activer" l'affichage d'une flèche, utilisez sa propriété "Visible"
Passion Photos
Galeries Photos
Photos non libres de droit . Contact par le formulaire 

20/09/16 Nouvelles photos dans  FAUNE et SPORTS MECANIQUES
Passion Photos
LIens
Ouverture prochaine de mon site sur mes prestations de reportage mariage 
Passion Photos
Diaphragme 
 
Le diaphragme est un dispositif qui permet de régler la quantité de lumière qui va traverser l'objectif de l'appareil photo au moment du déclenchement . Plus il y a de lumière qui entre, plus la photo est claire, moins il y en a, plus la photo est sombre, il est désigné par la lettre " f ", ne pas confondre avec le       grand  " F " ( nous verrons ça plus loin...) 
Différentes ouvetures de Diaphragme

Capteur 

 
Le capteur est un composant électronique qui réagit sous l'impact de la lumière il est composé de photosites( plus il y en a mieux c'est..., il transforme le flux lumineux en fichier numérique. Il remplace la bonne vieille péliculle argentique.


Obturateur 
 
L'obturateur est le mécanisme réglant la durée d'exposition. La durée d'exposition, c'est le temps pendant lequel la lumière arrive sur le capteur. L'obturateur est donc un « rideau », qui s'ouvre pendant un temps plus ou moins long de quelques millièmes de secondes à plusieurs minutes, pour laisser passer la lumière. Plus le rideau reste ouvert longtemps, plus la photo sera lumineuse, et inversement. C'est ce que l'on appele le « temps d'exposition ».


Ouverture 
 
Quand on parle d'« ouverture », on parle du réglage du diaphragme, afin de laisser entrer plus ou moins de lumière pendant un certain temps (ex. : f/2.8, f/22). Ainsi pour un temps d'exposition de 1 seconde, si le diaphragme est complètement ouvert, la photo sera très lumineuse, et si le diaphragme est complètement fermée, elle sera beaucoup moins lumineuse... Il y a donc deux réglages important en photographie : la vitesse d'exposition et l'ouverture du diaphragme.



Distance focale 
 
La distance focale est la distance, exprimée en mm, qui sépare l'objectif du capteur, pour une mise au point à l'infini. Par exemple, une optique de 500mm permet de réaliser des photos en s'« approchant » très près du sujet (zoom), tandis qu'une optique de 16mm est qualifiée de « grand angle », et permet d'avoir un champ de vision très large.

ISO 
 
Les ISO désigne la sensibilité d'une pellicule photo argentique ou du capteur d'un appareil photo numérique, plus la lumière ambiante est forte moins nous aurons besoin de monter en ISO, sur les appareils actuels, les plages ISO sont très étendues ( de 50 ISO à 25000 iso sur certains appareil...)
Les inconvénients de pousser les ISO en numérique sont les bruits procurés dans l'image.
 

La composition et le cadrage 
 
La composition ou cadrage, c'est la façon de disposer le sujet dans votre photo. Très souvent baclée ou néglige, la composition a pourtant un rôle fondamental dans le rendu final de votre photo : une photo bien composée lui permet d'être « lisible » et compréhensible, qu'un sujet prenne toute son importance, de donner du sens à un mouvement, d'embellir un paysage en évitant un panneau signalétique, etc. Il existe quelques règles très basiques qui vous permettront de vous assurer que vous cadrez bien !

La règle des tiers (ou règle d'or), les lignes de force 
 
La règle des tiers, Tout le monde la connaît, peu de gens la respectent. Le principe est très simple : pour bien cadrer, cherchez toujours à placer le sujet de votre photo (ce que vous souhaitez que le lecteur regarde en priorité) sur un point fort de l'image. Les points de croisement des lignes rouges sont les points forts de l'image. Dans la majorité des cas, placer le sujet principal de la photo sur un de ces points







Sur cette image nous voyons les 4 points forts d'une photo ( les 4 points noirs..)
Inconsciemment, quand nous regardons une photo, nous la LISONS comme en écriture de Gauche à Droite.

Espace libre.. 
 
Il faut essayer, autant que possible, de donner de l'« espace » au regard d'un sujet ou d'un objet en mouvement dans la composition : laissez du champ libre dans le sens du regard d'une personne ou d'un animal, ou devant un sujet en mouvement.


la gestion de l'exposition en photo 
 
La lumière, c'est la matière du photographe, c'est l'ingrédient principal d'une belle photo à n'en pas douter ! Qui ne s'est pas rendu compte de l'incidence d'une lumière de fin de journée sur la beauté d'un paysage ou d'un portrait ? Néanmoins, même dans des conditions de lumière plus banales, il est important de connaître quelques trucs qui vous permettront de restituer au mieux une scène, sans voir trop de surprises du style « ciel complètement grillé » ou encore « photo toute noire » !

Avant toute chose, un petit point sur le fonctionnement de l'appareil photo (qu'il soit numérique ou argentique par ailleurs) : 
1. La lumière pénètre dans l'appareil via l'objectif. 
2. Le photographe appuie sur le déclencheur : on laisse cette lumière arriver jusqu'au capteur (ou la pellicule). On dit qu'on « expose » le capteur (d'où l'expression temps d'exposition...). 
3. La photo est enregistrée sur la carte. 
 
Un constat simple : plus on laisse de lumière entrer et arriver au capteur, plus la photo sera claire. Au contraire, moins on laisse entrer de lumière... plus la photo sera sombre. Et c'est là que ça devient intéressant, en pratique ! En effet, il existe deux moyens (détaillés dans les sections suivantes) qui permettent de jouer sur la quantité de lumière qui entre dans l'appareil et arrive au capteur : le temps d'exposition et l'ouverture du diaphragme. 
 
Le temps d'exposition 
 
Le principe est donc très simple : plus on laisse de temps à la lumière pour entrer, plus la quantité de lumière est grande, plus la photo est claire. Une petite précision : ce temps d'exposition se mesure en millièmes de secondes, centièmes de secondes, dixièmes de secondes, secondes et parfois même en minutes voire heures pour les très très longues expositions !

L'ouverture du diaphragme 
 
L'ouverture du diaphragme, c'est simplement la taille du trou qui laisse passer la lumière au niveau de l'objectif. Plus il est grand, plus la lumière entre, plus il est petit... 
La vitesse d'obturation et l'ouverture du diaphragme, ça marche ensemble : c'est une question de proportionnalité ! Plus on ouvre le diaphragme, moins on a besoin d'exposer longtemps, donc plus on peu augmenter la vitesse d'obturation, et inversement. Pas de panique : l'appareil s'occupe de faire cette correspondance (sauf en mode complètement manuel) : vous réglez la vitesse, il se charge de l'ouverture, vous réglez l'ouverture, il se charge de la vitesse. Magique non ?!

Alors pourquoi, me direz-vous, s'embetter avec ces deux paramètres, si au final, le résultat est équivalent ? Il y a une bonne raison : l'ouverture du diaphragme a une incidence sur le rendu de la photo, est cette incidence est de taille : il s'agit de la profondeur de champ (pour plus de détails à ce sujet, voyez la page consacrée à la profondeur de champ). 
 
Pour faire simple : plus on choisit une grande ouverture de diaphragme, moins la profondeur de champ est grande (en d'autres termes, seule une petite partie de l'image est nette, le reste est plus ou moins flou), et plus on choisit une petit ouverture de diaphragme, plus la profondeur de champ est grande (la photo a alors tendance à être nette sur tous les plans : le sujet, l'arrière plan, etc.). 
 
La profondeur de champ : flou ou net ? 
 
Qu'est-ce donc que cette fameuse profondeur de champ ? Ce concept, un peu barbare à première vue mais tellement utilisé en photographie, est finalement assez simple à comprendre. Avant de démarrer, en voici une petite définition : 
La profondeur de champ correspond à la zone de l'espace dans laquelle doit se trouver un sujet pour que l'on puisse en obtenir une image que l'oeil humain acceptera comme « nette ». Elle est donc délimitée par les deux points extrèmes pour lesquels l'image sera nette.

LA SUITE ARRIVE AVEC THEORIE SUR LE ZOOMING ET LE LIGHT-PAINTING.......Revenez me voir !!!!
Passion Photos
Qui suis-je ?
J'ai 54 ans et je me suis pris de passion pour la photo en 2007 avec l'achat d'un reflex APS-C  (Olympus e-500) puis j'ai fait l'acquisition d'un APS-C plus pro , cette passion ne me lache plus, je suis maintenant passé au plein format avec un boîtier Professionnel

Passion Photos
CONTACT
Nom
Prénom
Adresse mail
Votre message
Merci pour votre message
L'image de fond est ici à titre d'exemple, elle n'est pas libre de droits; merci de la remplacer par une photo vous appartenant
SED UT PERSPICIATIS UNDE
SIT VOLUPTATEM ACCUSANTIUM DOLOREMQUE
SED UT PERSPICIATIS UNDE
SIT VOLUPTATEM ACCUSANTIUM DOLOREMQUE
SED UT PERSPICIATIS UNDE
SIT VOLUPTATEM ACCUSANTIUM DOLOREMQUE
SED UT PERSPICIATIS UNDE
SIT VOLUPTATEM ACCUSANTIUM DOLOREMQUE
SED UT PERSPICIATIS UNDE SIT VOLUPTATEM ACCUSANTIUM